Fabrication

Ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera vraisemblablement pas demain.

  • Tout évolue avec le temps.
  • Les objets présentés ont été dessinés et fabriqués dans un contexte et une problématique bien précis.
  • Ils sont sans cesse ajustés.
  • Ils sont modifiés sans relâche.
  • Ils sont déclinés pour qu’ils puissent vivre.
  • Essence, texture, taille, couleur varient.
  • L’adéquation de la matière avec la technique et le tour de main procurent à chaque moment quelque chose d’unique.
  • Et si l’objet créé est singulier, il témoigne toujours d’une multitude d’opérations et de gestes précis, du respect des matières, d’une émulation dans le projet, enfin d’une confiance dans une idée, un concept irrationnel et spontané.

La finition ou « la dernière douceur » apportée à la matière est capitale et indissociable de la fabrication.

  • A la naissance même de l’objet, le choix du type de finition est fixé.
  • Au cours du processus de réalisation, le bois est scié, raboté, poncé, poli, brossé, sablé... travaillé et retravaillé jusqu’à ce qu’il dégage toute sa noblesse.

Puis, vient la finition pour donner le véritable sens à l’objet.
Les dernières applications sont aussi diverses que sophistiquées. Les teintes, vernis, cires, apprêts, laques et huiles sont mats, brillants, souples, durs, profonds, invisibles, colorés, patinés...